Séverine VERMERSCH

Vous êtes ici Accueil  > Ecriture & Réalisation  > Auteurs & réalisateurs >  Séverine VERMERSCH
Image

Scénariste, réalisatrice.

Consultante en scénario. Après quelques années d’enseignement à la FEMIS et de script-doctoring, je collabore auprès de Groupe-Ouest, des producteurs et des auteurs pour le développement des scénarios de fictions et de documentaires.


Supérieure à 10 ans


Séverine Vermersch

Née le  : 03/12/60 à Lille.

Études : INSAS, Bruxelles. En réalisation Film/TV

Workshops « Script-Writing » avec Frank Daniel

Scénarios

Courts-métrages + docs & magazines pour « Images & Cie »- Serge Moati

« Mon Amérique à Moi » Long-métrage Fiction. Prod : Iblis Films

« La Vierge et la drogue ». Long-métrage. D’après Moravia. Prod: BC Films.

« Fais-moi mal » Long-métrage. Comédie. Co-écrit avec B.P. Molin. Prod: Michel Propper.

Réalisations

fictions courtes :

1984 « L’histoire d’une autre » Fiction 16’MM. 13mn Prod.: ARC/Bretagne

1985 « La Valise de Flora » Fiction 35MM. 15mn. Prod : Paradise-Films. Distribué en salles à Bruxelles

Documentaires :

1989 Collaboration à la réalisation avec Serge Moati sur : « Journal d’un Bicentenaire ». Reportage. 52mn Diffusion FR3. & « Le Droit de Rêver » Reportages. 30’. Prod : La Mission du Bicentenaire

1990 : « Qui voit Ouessant » Documentaire- 52mn Prod: Iblis-Films. Diffusion RTBF. Plusieurs fois primé.

1991 : « Si Tenté du Démon » Documentaire. 52mn Prod: Sirius-Films.

2004 : « Padam Padam » documentaire 40mn.

2005  : « À L’Ouest » documentaire 40mn. « Etonnants voyageurs Saint Malo

2006 : « 20 ans fêtes maritimes » Documentaire 30mn. Prod Les Films du Baladin.

2006 : « La Sécurité Routière » 3 spots de 6 mn. Prod Entre-nous-soit-dit Paris.

2007 : « La Baie, une province de l’âme ». Docu 30mn. Prod : SIVU.

2007 : « Genèse d’une adoption » Docu 34mn. Iloz Productions. Diffusion câble.

2008 : « balade Celte » Clip. Prod : Clan d’Oiche

2009 : Création des images en direct sur « le château des Carpathes » opéra de P. Hersant, dans le rôle et la fonction de « la femme à la caméra » en live sur scène. Prod : TNB Rennes & Scène Nationale de Quimper.

2010 : « Les 10 ans du goéland » Production : Le Goéland masqué.

« Le Georges Zinc » Docu-feuilleton de 36 épisodes/brèves de comptoir..

2012 : « regarder vers le haut », manifeste pour l’Art et Essai. 18mn. Production : Association Gros-Plan.

En projet : « Dans leurs yeux » LM documentaire.

Consultante et chargée de cours :

Chargée de cours à la Sorbonne Paris III (CENSIER) en scénario & réalisation (licence lettres & formation continue)

Création d’ateliers pédagogiques autour de la pratique de la vidéo pour la Vidéothèque de Paris

Encadrement de réalisations vidéos au sein de la Maison du geste et de l’Image (collèges et lycées Parisiens)

Intervenante en scénario pour les ateliers Aleph-Écritures à Paris

Intervenante en scénario & Réalisation à la Femis (93-95)

Responsable pédagogique en formation initiale à la Femis (95-98)

Création & direction du Grand Atelier Scénario Femis Formation Continue (97-98)

Intervenante Workshop vidéos en universités à Djakarta et Beyrouth (98-99) dans le cadre de des échanges internationaux de formations « Profil »

Workshops formations de formateurs IUFM (Angers, Genève, Saint Denis de La Réunion, Le Mans, Lussas)

Consultante en réalisations pour les élèves du BTS Jacques Prévert à Boulogne Billancourt.

Intervenante en Direction d’Acteurs à l’école « Les enfants terribles » Paris.

Encadrement pédagogique sur les réalisations vidéos des élèves de l’option cinéma à Paris, Douarnenez et lycée Diwan à Carhaix, Quimper

2009 – 2012 :

Chargée de cours d’Histoire du cinéma et d’analyse de films à l’Université de Bretagne Ouest

Formation de programmateurs et « leçons de cinéma » publiques dans le cadre de la programmation de Cinéphare.

Interventions et formations de formateurs pour « Gros-Plan » et « Clair-Obscur »

Leçons de cinéma mensuelles pour l’Association Gros-Plan au Cinéma du Chapeau Rouge à Quimper.

Depuis 2012 :

Consultante en scénario au sein de « Groupe Ouest »

A propos de 

« À l’ouest ! » et « Padam padam » : l’humanité offerte.

Ce qui semble remarquable dans ces deux films, ce ne sont pas tant les sujets, la pêche au chalut ou les vieux de la maison de retraite, c’est plutôt l’effet plongeant que l’auteur met en place en s’immergeant elle-même dans son sujet.

En évitant le narcissisme que le procédé guette – vous savez, je me fais tout petit derrière mais le pull rouge c’est moi – l’auteur ici part à la pêche au petit détail qui fait les grandes rivières.

Le système lui permet de se mettre elle-même en relation avec les autres.

Elle crée ainsi la possibilité d’une proximité qui ne peut être mise en scène à l’avance. Cela demande une implication de l’auteur dans son sujet sans en être du tout le centre.

C’est un dispositif de création.

La réussite tient dans la confiance réciproque qui s’installe grâce à ce dispositif. Elle ne cherche pas à tirer les vers du nez mais, comme des gens qui font un bout de chemin ensemble, ils apprennent les uns des autres ce qu’ils ne cherchaient pas particulièrement.

Au bout, il y a des personnes, précises, à l’humanité offerte et ce faisant, comme en passant, ces documentaires sont documentaires, ce qui est déjà remarquable.

On apprend de ces pêcheurs, bretons en l’occurrence mais ils pourraient être espagnols, les conditions d’un travail difficile et d’une vie précaire mais  qu’ici aucune dimension mystificatrice ne vient enjoliver ou noircir.

Avec les « anciens » de la maison de retraite, on est confronté à leur courage, au courage qu’il va falloir que chacun d’entre nous acquiert, et aussi à tout ce qu’ils transportent de leurs histoires souvent édifiantes, et qui font aussi l’Histoire. On y remarque aussi l’insuffisance des moyens à laquelle la directrice oppose une grande capacité d’amour d’humour et d’ironie. Et tout cela se fait tout seul, ça ne fait pas chapitre.

Le ton, la forme, l’esthétique et la technique participent de ce dispositif de connivence. Ils établissent la nature propre, particulière, d’une réalisatrice qui a découvert puis élaboré les conditions d’une adéquation entre que faire et comment le faire, que raconter et comment le raconter.

Cette adéquation fait cinéma.

Max Denes. Présentation des films de Séverine Vermersch. Juin 2006

 





Coordonnées

GPS:
47.8067001, -4.364542300000039
Telephone:
06 77 13 08 65
severmersch@wanadoo.fr
Web:
http://vimeo.com/sever